Claire FAVAN

©E.Robert-Espalieu

Inexorable

ROBERT LAFFONT

Collection la bête noire

Milo a quatre ans quand la police arrête son père sous ses yeux. L’enfant développe alors un grave trouble de l’angoisse. A l’école il devient ingérable passant de la docilité à de violentes colères. Avec l’âge, la situation s’aggrave inexorablement ; le regard de la société va entretenir cette angoisse et alimenter la spirale qui amènera Milo à son tour en prison.

Née à Paris en 1976, Claire Favan travaille dans la finance et écrit sur son temps libre. Son premier thriller, Le Tueur intime, a reçu le Prix VSD du Polar 2010, le Prix Sang pour Sang Polar en 2011 et la Plume d’or 2014 catégorie nouvelle plume sur le site Plume Libre. Son second volet, Le Tueur de l’ombre, clôt ce diptyque désormais culte centré sur le tueur en série Will Edwards. Après les succès remarqués d’Apnée noire et de Miettes de sang, Claire Favan a durablement marqué les esprits avec Serre-moi fort, Prix Griffe noire du meilleur polar français 2016, et Dompteur d’anges. Son dernier roman, Inexorable, marque un tournant plus intimiste, en mettant en scène un enfant broyé par la société.

LA RENCONTRER

Vendredi 4 octobre à 19h30
Hôpital, Montélimar
Rencontre / médiation Club des Blouses Blanches

Samedi 5 octobre à 15h00
Cafés des Clercs, Montélimar
Rencontre / médiation Thierry Caquais

Réservez Inexorable Chez mon libraire

Derniers articles

Auteurs ? Editeurs ?

Vous êtes un auteur ? Vous êtes un éditeur ? Vous voulez proposer un titre pour la manifestation ? Le mode d’emploi, c’est ICI

Nous contacter

Maison des services publics - 1 , av. St Martin - 26200 MONTELIMAR
Tel. : 04 75 51 16 20
Port. : 06 62 80 73 83
Website: http://lescafeslitteraires.fr/
Email: cafeslitteraires@wanadoo.fr

Vous aimez lire ?

Vous aimez les livres ? Vous aimez les auteurs ? Vous aimez entendre parler des livres ? Vous aimez les cafés littéraires ? Rejoignez-nous ! Tout sur l'association et le bulletin d'adhésion ICI
odio ut ante. commodo elit. adipiscing pulvinar sit risus venenatis sed sem,